lundi 19 décembre 2011

Pourquoi New York?

Drapeau de la ville de New York
Plusieurs personnes me posent souvent la question: pourquoi ta passion pour New York? D'où vient-elle? Pourquoi cette ville-là et pas une autre? J'avoue que cette question mérite d'être posée. Quand quelqu'un a une passion pour quelque chose, on se demande quelles sont les origines de cet intérêt si marqué. Alors que depuis près d'un an, je vous transmet ici mes connaissances (et donc ma passion) sur cette mégapole américaine, je crois qu'il est venu le temps pour moi de vous expliquer d'où provient mon attachement à New York.

Avant le 11 septembre 2001
Âgé de 16 ans en septembre 2001, j'entame mon secondaire cinq. Cette année importante dans une vie incluait pour les élèves de mon groupe, un voyage culturel à New York, en novembre 2001. J'étais extrêmement content d'avoir la chance de visiter la ville, mais je n'y connaissais rien. Mis à part bien sûr la Statue de la Liberté et le film Home Alone 2 : Lost in New York. Je n'avais aucune connaissance générale sur New York. Le matin du 11 septembre 2001, je me rends dans ma classe de musique (le groupe avec qui je dois quitter pour le voyage un mois plus tard) et j'apprend à mon enseignante ce qui se passe, en ne sachant pas du tout la portée de mes paroles et des événements là-bas. 

Cet après-midi-là, je me rend chez mon ami et nous regardons les nouvelles. Et c'est là mon premier vrai contact. J'ai découvert la grandiosité de la ville. Oui, il se passait un terrible événement, mais d'un autre côté, je faisais la connaissance avec ce qui deviendra plus tard ma passion.

Mon premier voyage
La première fois j'y ai mis les pieds, c'était en avril 2002. Et là, ce fut le coup de foudre. Je suis tombé sous le charme de l'immensité de la ville. Tout est si grand, si démesuré. Jusqu'alors, je pensais que Montréal était une grande ville. Quand j'ai vu l'étendu de Manhattan et les environs du haut de l'Empire State Building, j'ai compris ce qu'était une grosse ville. Il s'agissait d'une visite accompagnée par un guide alors j'ai pu avoir un superbe aperçu de toutes les principales attractions de New York. En se promenant à Times Square le soir vers 23h et y voir des milliers de personnes et toutes les lumières qui nous font presque croire qu'il est midi, c'est impressionnant quand on n'a jamais goûté à cette effervescence. En rentrant à Montréal, je sentais bien que ce n'était pas la dernière fois que j'y mettais les pieds.

Par la suite...
Après ce voyage, j'ai pris de plus en plus d'informations sur la ville pour la prochaine fois où j'aurais la chance d'y aller. Il s'est passé quatre ans avant que j'y retourne, attendant d'avoir l'âge légal aux États-Unis. J'y suis donc retourné avec un ami l'été de nos vingt-et-un ans. Ce voyage a simplement confirmé mon attachement à la ville de New York. En revenant au Québec, j'ai déjà commencé à faire des recherches pour les prochains voyages que j'allais faire dans la mégapole américaine, car je savais bien que j'y retournerais. Et entre chaque voyage, je m'informe sur les choses que je n'ai pas encore vu, sur des petites trouvailles, sur des restaurants à découvrir, etc. Bref, je ne veux pas faire toujours les mêmes choses, le même voyage et c'est ça qui est intéressant à New York: il y a tant à découvrir qu'on ne se lasse jamais.

Lors d'un voyage, pour le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, je voulais immortaliser ma passion. La meilleure façon que j'ai trouvé de le faire, c'est en me faisant tatouer un "skyline" de New York, incluant les tours du World Trade Center car c'est là que ma passion est née, comme je vous le disais plus haut. Et qui de mieux qu'un New Yorkais pour tatouer la ville de New York sur quelqu'un. C'est ainsi que je me suis rendu au Red Rocket Tattoo à Manhattan pour m'y faire apposer cette image permanente sur mon épaule.

En bref, pourquoi New York : À cause de la grandiosité de la ville; à cause de l'effervescence qui y règne; parce qu'à chaque visite, quelque chose de nouveau à découvrir; parce que les New Yorkais, contrairement aux croyances populaires, sont très sympathiques et fraternels, même avec les touristes ;  parce que l'architecture est magnifique ; parce que même après une dizaine de visites, j'ai toujours envie d'y retourner.

Pour tout ça, New York.

mercredi 2 novembre 2011

Juicy Couture

650 5th avenue

On y vend quoi?
La marque Juicy Couture se spécialise dans la haute couture. On y vend autant des vêtements que des bijoux, accessoires, sacoches et parfums. Le tout pour les femmes seulement. Non seulement y vend-on des vêtements de tous les jours, mais on y retrouve également des ensembles plus "habillés" pour les soirées plus chic. La clientèle cible est dans la vingtaine en montant. De par son prix, il est clair qu'on ne vise pas la classe moyenne et les gens moins fortunés. 

Combien ça coûte?
Il ne faut pas être serré dans son budget pour se lancer dans le magasinage chez Juicy Couture. Par exemple, le prix moyen d'une robe est d'environ 275$ US. Et il faut s'attendre à débourser autant sinon plus d'argent pour les très populaires sacoches griffées par le logo de la marque. 

Pourquoi aller chez Juicy Couture?
Quand on va chez Juicy Couture, c'est surtout pour la marque. On ne va pas seulement magasiner pour le plaisir, on y va parce qu'on est vendu à cette bannière. On achète le logo. Bien sûr, les vêtements sont très intéressants et il serait faux de croire qu'on achète seulement pour l'image. Les vêtements sont de bonne qualité. Pour vivre pleinement l'expérience Juicy Couture, rendez-vous au magasin sur la 5th avenue, au coin de la 52nd street. Il y a tout de même quelques autres succursales sur l'île de Manhattan.

dimanche 30 octobre 2011

Madame Tussaud's Wax Museum

234 West 42nd Street

C'est quoi?
Le musée de cire de Madame Tussauds est un musée qui regroupe plusieurs reproduction en cire de personnalités connues du monde artistique, politique, des super-héros, ou autres. Sa créatrice, Marie Tussaud a crée sa première statue de cire en 1777. Il s'agissait d'une sculpture de Voltaire. Puis, en 1835 un premier musée de cire fut ouvert à Londres. À ce jour, on compte plus d'une douzaine de musées sur quatre continents. La succursale de New York fut ouverte en 2000. On y compte plus de 200 représentations de personnalités populaires. Situé en plein coeur de Times Square, il est à côté de tout.

On y fait quoi?
Essentiellement, on prend des photos des statues et/ou avec nos statues préférées. Les sculptures de cire sont regroupés en différentes sections qui les réunis sous un même thème. Par exemple, les présidents américains sont dans la salle "politique", aux côtés de plusieurs autres anciens dirigeants marquants. Une des plus célèbres pièces et la salle aux horreurs. Allez-y voir, à vos risques et périls. 

En bref
Le musée de cire est une destination intéressante. La visite complète vous prendra moins de deux heures. Essayez d'y aller une journée qu'il fait beau et le matin à l'ouverture, c'est le moment le plus agréable pour visiter le musée à votre rythme. Lors des heures de plus grande affluence, la prise de photo peut s'avérer une aventure parfois hasardeuse tant il y a des visiteurs partout. Il faudrait alors souvent attendre qu'un autre visiteur termine sa photo et pour les statues les plus populaires, l'attente peut être de quelques minutes s'il y a beaucoup de personnes en file.

mercredi 26 octobre 2011

Woodbury Common Premium Outlets


Woodbury Common Premium Outlets
498 Red Apple Court, Central Valley, NY

On y vend quoi?
Comme son nom l'indique, on y vend des prix réduits. Les outlets Woodbury sont comme un petit village situé à environ une heure du centre-ville de New York. Ils regroupent plus de 220 magasins dont plusieurs marques très reconnues comme Juicy Couture, Armani, BCBG, Yves Saint-Laurent, etc. Chacun peut donc s'y retrouver. 

Combien ça coûte?
Difficile de donner une idée des prix ici car la variété de magasins est énorme. Cependant, vous payerai certainement moins que le prix régulier en venant faire un tour ici.

Pourquoi aller aux Woodbury Common Premium Outlets?
En vous rendant vers New York en voiture ou en y revenant, un arrêt fait toujours du bien. Situé à environ une heure de New York, ce petit village de boutiques à prix réduits est un arrêt sommes toutes intéressant. De plus, un autobus vous y mènera en provenance de New York et vous y ramènera. En été, l'endroit s'anime et il est agréable de se promener de boutique en boutique. La vue est exceptionnelle aussi. Mais la principale raison pourquoi il faut y aller ce sont les prix. Vous trouverez des vêtements et accessoires griffés pour des prix plus abordables que dans les grandes boutiques de la 5th avenue à New York.

jeudi 13 octobre 2011

Rockefeller Center

Rockefeller Center

C'est quoi?
Le Rockefeller Center est un complexe d'édifices à bureaux dont la construction fut d'abord complétée en 1939. C'est aussi un vaste territoire qui s'étend sur la 5th et la 6th avenue et de la 47th jusqu'à la 50th street. Il comporte également de nombreux commerces à son niveau inférieur et aussi au niveau de la rue où plusieurs magasins ont pignon sur rue. C'est l'une des destinations préférées des touristes qui sont plus de 200 000 chaque semaine à visiter l'endroit.

On y fait quoi?
En général, les gens vont aller au Rockefeller Center pour magasiner et admirer l'architecture des édifices. Il y a le toujours fort intéressant observatoire qui est un lieu à ne pas manquer. Durant l'hiver, la célèbre patinoire est ouverte au public. Et le premier mardi du mois de décembre, c'est l'installation du mythique arbre de Noël.

En bref
Que ce soit pour le magasinage ou simplement pour y passer, le Rockefeller Center reste un must à New York. Je vous suggère fortement d'aller faire un tour au haut de l'édifice GE pour aller admirer la vue du haut de l'observatoire. La patinoire l'hiver est aussi une attraction intéressante et très romantique pour les couples. Enfin, la présentation de l'arbre de Noël doit être un événement particulier. Si vous êtes dans le coin au début décembre, allez-y et vous m'en donnerez des nouvelles! 

mardi 4 octobre 2011

Le métro de New York


Pourquoi l'utiliser?
À New York, le métro est partout. La ville est tellement desservie par son service de métro que la carte du transport en commun est sommes toutes assez complexe à comprendre au premier coup d'oeil. Malgré tout, il est vraiment facile de se déplacer du point A au point B en utilisant ce moyen de transport. Parfois, il faut faire des changements de ligne qui peuvent s'avérer chaotique pour les premières fois car les indications peuvent être déficientes. Mais en général, le métro reste le moyen le plus rapide pour se rendre à destination sur l'île de Manhattan et aux environs.

Ça coûte combien?
Il y a différents titres de transports. Le passage unique est tarifé au coût de 2.50$ (2011). Vous avez également la possibilité de vous procurer différentes cartes selon vos besoins. Par exemple, une carte sur laquelle vous payez un montant duquel sera débité chacun de vos passages ou bien des cartes d'une durée définie mais qui vous offrent autant de passages que vous le voulez.

En bref
Pour conclure, si la marche n'est pas votre option favorite, pensez au métro. Oui, il fait chaud et il est vrai que ce n'est pas l'endroit le plus propre que vous verrez de votre vie, mais le métro est sûr. Plusieurs disent que le métro de New York n'est pas sécuritaire. Au contraire, il est patrouillé régulièrement et les agents du métro se font très voyants. N'ayez crainte en l'utilisant! 

mardi 20 septembre 2011

10 ans plus tard: être à New York le 11/09/11


Ça faisait longtemps que j'y pensais: aller à New York pour le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Plusieurs se demandent pourquoi je tenais à y être. Ma réponse: simplement pour vivre cet événement de l'intérieur. Pas être uniquement spectateur à des centaines de kilomètres de là, mais être dans l'action. De plus, c'est dix ans plus tôt que j'avais découvert la ville qui était jusqu'alors inconnue pour moi. Alors c'était aussi une façon de célébrer mes dix ans de passion pour la mégapole américaine, passion qui ne cesse d'augmenter. Alors voici le récit de ma fin de semaine du 9-10-11 septembre 2011, à New York.

9 septembre 2011
Après une courte nuit de sommeil, le levé à 5h30 est rapidement arrivé. Une fois le cadran éteint et une douche rapide, mon partenaire et moi avons quitté mon appartement pour se rendre à l'aéroport de Burlington d'où décollera notre avion vers 10h45. Après un court arrêt dans un restaurant pour prendre un déjeuner rapide et un tout aussi court arrêt aux douanes - j'aurais vraiment cru que de dire à un douanier américain qu'on s'en allais prendre l'avion vers New York aurait semé une inquiétude, mais nada - nous sommes finalement arrivés à destination vers 8h. La sécurité n'a été qu'une formalité et nous étions dans l'aéroport, prêts à patienter. Nous avons discuté avec une dame qui travaille dans un petit café de l'endroit et elle nous racontait comment sa vie a changé suite au 11 septembre 2001 (et après beaucoup d'autres ennuis qui n'ont aucun rapport, mais on était là alors on l'a écouté...). Déjà, je sentais que ce voyage serait particulier.

Une fois à bord de l'avion, ce fut inévitable dans mon cas, j'ai pensé à regarder les gens alentours de moi. Bien sûr qu'il ne se passerait rien, mais c'était plus fort que moi. Je ne pouvais m'empêcher de penser au fait que nous étions à deux jours du dixième anniversaire et que évidemment, la plupart des gens que je connais me trouvaient audacieux de prendre l'avion vers New York ce jour-là. 

Arrivé à New York, une chose me frappe: la présence policière. Habituellement, oui il y a de la police un peu partout. Mais cette journée-là ils sont plus nombreux, à plus d'endroits. Quand nous nous sommes rendu à l'hôtel pour prendre possession de notre chambre, en ouvrant la télé aux nouvelles, on apprend qu'une menace crédible vient de tomber sur les États-Unis. Il semblerait qu'une attaque à la voiture piégée soit imminente. C'était donc ça tous ces policiers! À partir de ce moment-là, même si je ne veux pas y penser car je me dis que ça n'arrivera pas, c'est sûr que les camionnettes dont ils parlent à la télévision, je les regarde du coin de l'oeil quand même. 

À la fin de la journée, rien de particulier ne s'était produit ne serait-ce que de voir des policiers couper la circulation à une seule voie sur la plupart des grandes artères et fouiller au hasard les voitures, particulièrement les fourgonnettes, à la recherche de quoi au juste? D'une confirmation de la menace.

10 septembre 2011
La deuxième journée s'annonçait semblable à la première en ce sens que je ne me sentais toujours pas plus en danger qu'il ne le fallait. En fait, j'avais l'impression (qui sera confirmée plus tard) que New York est toujours "menacée", mais que dans les alentours du 11 septembre de chaque année, la sécurité se renforce au cas où une autre attaque les viserait pour un anniversaire des attentats. Ainsi, cette journée débute et il ne se passe rien de spécial. 

En après-midi, on se rend mon ami et moi au Red Rocket Tattoo pour, dans mon cas, immortaliser cette passion que j'ai pour la ville de New York. Là-bas, lorsque j'ai mentionné à mon tatoueur (excellent, soit dit en passant) que j'avais l'intention de me faire tatouer le pont de Brooklyn avec le World Trade Center et autres édifices, il est resté surpris. Je suppose que ce n'est pas tous les jours qu'un touriste se présente, un 10 septembre, et demande de se faire tatouer le WTC sur le bras. Quoi qu'il en soit, il a accepté de le faire et a fait un excellent boulot! C'est d'ailleurs à cet endroit qu'on a eu la confirmation de mon impression dont je vous parlais un peu plus tôt concernant la menace et la sécurité.

Pour le reste de cette journée, à part qu'on était la veille du 11 septembre 2011, rien de différent à signaler. Sauf peut-être qu'aux nouvelles, on annonçait toujours la menace crédible et qu'un colis suspect avait été trouvé à l'aéroport de Washington et que ce dernier avait dû être évacué. Ça n'annonçait rien de bon pour notre retour prévu le lendemain, le 11 septembre.

11 septembre 2011
Se réveiller à New York à cette date-là, c'est particulier. On sent que la journée qui s'amorce est différente pour les résidents que les 364 autres dans l'année. À peine réveillé, je synthonise le téléviseur à n'importe quelle chaîne de nouvelles et je visionne le début des cérémonies entourant le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre. Ensuite, nous quittons l'hôtel pour nous rendre sur les lieux où la cérémonie se passe, soit au nouveau World Trade Center. Quand on commence finalement à s'en approcher réellement, on constate que l'entrée plus proche de l'endroit nous sera impossible. Non seulement la sécurité bloque l'accès à l'exception des familles des victimes, mais les autres se massent et la foule nous décourage quelque peu, surtout avec nos nouvelles oeuvres d'art corporelles que nous avons chacun sur nous. 

Sommes toutes, nous étions quand même à un ou deux coins de rue du World Trade Center et nous avons pu apercevoir les cérémonies sur un écran géant déployé pour les gens comme nous.

Le soir, nous avions décidé de retourner à l'aéroport avant le souper même si notre vol était prévu uniquement pour 22h40. La raison est simple: la date, la menace et l'aéroport de Washington nous ont convaincu que la sécurité serait terriblement longue à traverser, surtout à John F. Kennedy. Or, c'est plus de 3h30 à l'avance que nous nous sommes présenté aux portes de la sécurité, prêts à devoir attendre. À notre surprise générale, pas de longue file d'attente, pas de mesures spéciales, rien. Un petit quinze minutes plus tard, nous étions assis dans le superbe terminal 5 de Jet Blue en train d'attendre notre vol. 

Plusieurs m'ont trouvé fou de voler aux États-Unis le 11 septembre 2011. Pour moi, c'était une expérience spéciale à vivre. Identique au vol de départ, il m'était impossible de ne pas penser à ce qui s'était joué dix ans plus tôt. Il faut dire qu'à la télé satellite de l'avion, on nous présentait de nombreuses émissions spéciales sur les attentats. Impossible de ne pas y penser. Ce fut encore une fois un vol sans anicroche, même très tranquille. Bref, tout pour rassurer mes proches.

Conclusion
Ce voyage ne s'annonçait pas être banal. Finalement, c'est bien vrai, il ne l'a pas été. La présence policière accrue, le tatouage et les cérémonies ont fait de ce voyage quelque chose dont on va se rappeler. Cependant, tout le drame appréhendé ne s'est jamais présenté et en fin de compte, être à New York un 11 septembre ce n'est pas quelque chose d'inquiétant au contraire, c'est une expérience particulière que de sentir le pouls des New Yorkais en cette journée qui les a marqué à jamais.

Herald Square Hotel

19 West 31st street

En général
Le Herald Square Hotel n'est pas un grand hôtel de renommé mondiale. Cependant, il se tire très bien d'affaire, dans le domaine hautement compétitif qu'est l'hôtellerie à New York. La chambre double (avec deux lits doubles) est de bonne grandeur. Le point négatif de cette chambre est la superficie de la salle de bain. Elle est vraiment petite. Mais bon, pour le temps qu'on y passe, ce n'est pas la fin du monde. Les lits sont confortables. L'hôtel nous fourni une connexion Wi-Fi gratuite et un accès payant à un ordinateur est disponible près du lobby. Au prix de 290$ U.S. par nuit en haute saison, la chambre double se trouve dans la norme pour un hôtel de ce type.

La location
L'hôtel est merveilleusement bien situé sur la 31ième rue entre les avenues 5 et 6. À pieds, il est possible de rejoindre aisément l'Empire State Building et Times Square, entre autres. Le métro n'est pas très loin non plus, seulement quelques coins de rue. 

Ma note
Mon expérience générale à cet hôtel a été agréable. Quelques bémols: le "lobby" est en fait un comptoir vitré où l'employé de l'hôtel nous reçoit et nous donnes notre clé et informations diverses au besoin. De plus, le premier matin, l'eau chaude ne fonctionnait pas dans la douche. Pas pratique. La situation fut rétablie pour le lendemain. Sinon, rien à dire sur l'hôtel qui était très bien. Ma note : 3/5.

Bubba Gump Shrimp Co.

1501 Broadway. Times Square

On y mange quoi?
Chez Bubba Gump Shrimp Co., on sert principalement des plats qui contiennent des crevettes, le nom le dit. Ainsi, éviter l'endroit si vous êtes allergiques aux fruits de mer. Car mis à part les crevettes, la grande majorité des plats sont aux fruits de mer également. Cependant, pour les gens qui ne sont pas allergiques, mais qui n'aiment pas particulièrement ce type de nourriture, le restaurant offre quand même des produits plus "grand public" tels que des hamburgers, salades et quelques autres.

Ça coûte combien?
Évidemment, qui dit fruits de mer dit plats dispendieux. Je ne vous mentirai pas, c'est aussi le cas chez Bubba Gump, d'autant plus qu'on se trouve au coeur de l'endroit le plus touristique de New York et que l'établissement en tant que tel est un endroit touristique. Les prix des plats sont relativement raisonnable, mais ajoutez un breuvage et votre facture grimpera en flèche. Comptez environ 25$-30$ U.S. par personne pour un repas sans entrée et rajoutez une vingtaine de dollars pour les deux autres services.

En bref
Que vous soyez un fan ou non du film Forrest Gump, ce restaurant saura vous plaire. Bien sûr, tout à l'intérieur fait référence au mythique film, ayant même une boutique au niveau de la rue, mais la nourriture y est également excellente! L'expérience est absolument intéressante. Dans aucun autre restaurant vous retrouveriez des plaques d'immatriculations sur votre table afin d'indiquer au serveur que vous avez besoin de quelque chose. Chez Bubba Gump, c'est comme ça. C'est un endroit où les touristes vont, pas nécessairement les New Yorkais, mais je vous le suggère quand même fortement. On y mange très bien.

dimanche 11 septembre 2011

Le 11 septembre 2001

Source : http://www.september11news.com

Où étiez-vous le 11 septembre 2001? Que faisiez-vous? La plupart des personnes en âge de réaliser ce qui se passait en ce jour peuvent répondre à cette question sans trop de difficulté. Cette journée est désormais ancrée dans nos mémoires, au même titre que les plus grands événements de notre Histoire. Une journée comme celle-là, ça ne s'oublie pas. Qu'on habite la ville où la tragédie se joue, ou que l'on soit à plusieurs milliers de kilomètres de là, on sait ce qui se passe et ça nous marque. Particulièrement de nos jours, avec l'avènement de l'Internet et de tous les réseaux de télévision qui nous présentent les nouvelles en continue. Que l'on soit rattaché ou pas à l'événement, on en entend parler certes, mais plus encore, on voit désormais en direct la nouvelle. Ça nous marque doublement. 

Ce jour-là, des milliers de personnes ont perdu la vie. Des dizaines de milliers de personnes ont perdu un proche, un parent, un ami, un conjoint, un enfant. Souvent, lors de telles catastrophes, on sent un vent de ralliement souffler sur la population touchée. C'est ce qui s'est passé à New York dans les jours, les semaines, les mois et les années qui ont suivi ce 11 septembre 2001. New York n'est désormais plus la ville impersonnelle telle qu'on pouvait la connaître auparavant. Depuis, la métropole américaine est souvent décrite comme étant un vaste village. Plusieurs personnes vous mentionneront qu'ils se sont sentis comme un des leurs lors d'un voyage dans la ville.

Ça aura pris à New York plusieurs années avant de se relever de cette tragédie. Aujourd'hui, dix ans plus tard, les New Yorkais ont toujours la crainte qu'un autre 11 septembre 2001 revienne les frapper. Cette incertitude n'est pas sur le point de les quitter. La situation est d'autant plus délicate que certaines familles vivent encore dans le doute, car les restes d'un proche n'ont toujours pas été retrouvés. La crainte, le doute et l'incertitude sont des sentiments qui habitent les New Yorkais depuis ce jour sombre de leur Histoire.

Pour ma part, j'étais à mon école secondaire en ce mardi matin. En me dirigeant à mon deuxième cours, pour 9h15, j'ai entendu la nouvelle. À ce moment-là de mon existence, tout ce que je sais de New York, c'est que le film Home Alone 2 : Lost in New York s'y passe et que l'on doit s'y rendre avec ma classe pour le mois d'Octobre pour le traditionnel voyage culturel de cinquième secondaire. Je ne savais donc pas vraiment ce qui se passais, ni l'impact que l'événement aurait sur le monde. La journée a suivit son cours, jusqu'à la fin des classes. Un ami et moi sommes allés chez lui pour regarder la nouvelle à la télévision. C'est là que j'ai saisi toute l'importance et toute l'horreur de ce qui s'était passé ce matin-là à New York. Moi qui ne connaissais à peu près rien de la ville, je venais, en quelques minutes, de faire connaissance avec le peuple new yorkais dans toute sa vulnérabilité. À partir de jour-là, la ville de New York m'intéressais. D'un côté, j'apprenais avec tristesse ce qui se jouait, d'un autre, je découvrais une immense ville (moi qui croyais que Montréal était grande...) qui allait me passionner bien vite.

Et vous, où étiez-vous le 11 septembre 2001? Que faisiez-vous?

jeudi 8 septembre 2011

World Trade Center

World Trade Center
image : Wikipédia


La petite histoire de deux grandes tours
Le World Trade Center de New York était un ensemble de sept édifices à bureaux, situé dans le Lower Manhattan. Ses deux tours principales, les Twin Towers étaient le symbole par excellence de l'économie, de la puissance américaine. Leur construction, bien que plusieurs fois remise en question et critiquée à cause notamment de l'immensité du projet, a eu lieu de 1966 à 1973. Les opposants trouvaient les tours 1 et 2 trop imposantes et auraient préféré un projet moins ambitieux, de plus petite taille. Les deux tours faisaient chacune 110 étages de haut, afin de répondre à la demande de la Port Authority, l'entreprise qui allait les gérer, d'avoir 930 000 mètres carrés d'espace de bureau. Pendant leur construction et plus officiellement lorsqu'elles furent terminées, les tours jumelles ont eu le titre de plus haut édifice du monde. Ce titre leur a échappé en 1974 par la Sears Tower de Chicago. Aucune autre tour de New York n'a cependant réussi à les dépasser. Néanmoins, les tours jumelles n'ont pas mis de temps à devenir un véritable emblème de la ville, au même titre que les déjà fort populaires Empire State Building, Chrysler Building et Statue de la Liberté.

Pendant ses premières années, le World Trade Center n'attirait pas autant de clients que prévu. La crise économique américaine des années 1970 n'aidant pas, les tours furent occupées que par quelques organisations gouvernementales comme l'État de New York par exemple. Ce n'est que dans les années 1980 que de plus en plus de firmes privées sont venues s'y installer.

Les tours furent le théâtre d'un premier attentat, le 26 février 1993. Un camion chargé d'explosifs puissants a explosé dans le stationnement sous-terrain de la tour Nord, faisant six morts et plus de milles blessés. Cet attentat a forcé la fermeture des deux tours et ce, pendant plusieurs mois. On craignait alors que la tour Nord fut touchée sérieusement et que la solidité des tours était déficiente. 

Le 11 septembre 2001
La vie suivait son cours normale à New York et c'était aussi le cas au World Trade Center où en ce mardi matin, 11 septembre 2001, des dizaines de milliers de travailleurs convergeaient vers le complexe financier. À 8h46 heure locale, un avion frappa de plein fouet la tour Nord. À cet instant, plusieurs croyaient à un simple accident. Même qu'une nouvelle circulait à l'effet qu'un petit avion avait frappé la tour. Il s'agissait en fait du vol 11 d'American Airlines, un boeing 767. Alors que la panique s'emparait du sud de Manhattan, précisément dix-sept minutes plus tard à 9h03, un second boeing 767 s'écrasa cette fois-ci contre la tour Sud, le vol 175 de la United Airlines. C'était maintenant clair : il ne s'agissait pas d'accidents, mais bien d'attentats.

Bien que la logique veut que les deux tours devraient être évacuées après le premier accident, il n'en fut pas ainsi. La tour Nord bien sûr fut évacuée. Cependant, pendant que les milliers de personnes qui étaient dans la tour Sud descendaient pour fuir, ils ont reçu l'ordre de remonter à leur bureau et de vaquer à leurs occupations, qu'ils étaient en sécurité. Ce fut là, une grave erreur. Une majorité des gens ont décidé de sortir quand même, mais plusieurs sont retournés d'où ils venaient. Alors qu'ils n'avaient probablement pas tous réussi à réintégrer leur bureau, un avion est venu percuter la tour Sud à son tour, tuant des centaines de personnes sur le coup. 

À 9h58, la tour Sud s'effondre. Un épais nuage de fumée s'éleva et couvrit le sud de l'île de Manhattan. Les images ont fait le tour de la planète. L'effondrement presque en chute libre a provoqué un véritable chaos. Tous couraient dans la direction opposée des tours afin d'éviter d'être engloutis par la fumée qui les pourchassait de coin de rue en coin de rue. Ils n'étaient cependant pas au bout de leurs peines. À 10h28, plus d'une heure trente après son impact, la tour Nord s'effondre à son tour. À l'instar de sa jumelle, elle s'écroula en quelques secondes seulement, soulevant elle-aussi un énorme nuage de fumée. Les deux tours principales du World Trade Center, furent effacées en quelques heures seulement.

Sur le plan humain, c'est plus de 2700 personnes qui ont perdu la vie ce matin-là, seulement sur le site du World Trade Center. Car on sait qu'il a eu d'autres événements ce jour-là aux États-Unis, à Washington et en Pennsylvanie. 

Au niveau matériel, la plupart des gens vont vous dire que seulement deux édifices se sont écrasés ce matin-là à New York. Cependant, il s'agit bien de trois édifices (WTC 1, 2 et 7) qui se sont complètement écroulés, mais on en compte cinq autres qui ont été durement touchés. On parle des tours 4, 5 et 6 du complexe en plus de l'hôtel Marriott et de l'Église orthodoxe grecque Saint-Nicolas, qui se situaient tous à proximité des deux géantes tours.

L'après 11 septembre 2001
Le World Trade Center tel qu'il était connu n'est plus. Après de longs mois de recherches de survivants, de victimes, après avoir nettoyé le site pendant plusieurs années, un grand vide a pris la place où jadis les tours s'élevaient.  Cependant, dans les mois qui ont suivi les attentats, plusieurs projets de reconstruction furent proposés. Le projet retenu, celui de la Freedom Tower, verra le jour progressivement. En fait, on peut déjà voir le nouveau WTC 7, depuis 2006. Aussi, la tour principale gravit rapidement des échelons et devrait être complétée vers 2013. Pour avoir plus d'informations à ce sujet, je vous invite à visiter le site officiel du nouveau WTC

À quelques jours du dixième anniversaire de la tragédie, il me semblait important de faire une telle publication, même si le World Trade Center n'est pas un lieu actuel à visiter. Dans la mémoire des New Yorkais, il est toujours présent. N'allez pas leur demander d'oublier, c'est impossible pour eux. Ainsi, pour ne pas oublier, j'ai choisi de publier cet article sur les défuntes tours géantes du sud de Manhattan. 

vendredi 2 septembre 2011

New York City Fire Museum

New York City Fire Museum
278 Spring Street

C'est quoi?
Le nom le dit : c'est le musée des pompiers de New York. Il a été ouvert pour la première fois en 1934 à Long Island, puis a déménagé sur l'île de Manhattan en 1959. Il relate en détail l'histoire du département de la protection contre les incendies de New York. Avec énormément de photos, d'objets de collection, de répliques miniatures et tailles réelles, le musée nous plonge à travers l'évolution d'un des services les plus populaires et surtout des plus appréciés par les New Yorkais eux-mêmes. Parmi les expositions, il y a un mémorial spécial en la mémoire des 343 pompiers du FDNY qui ont perdu la vie le 11 Septembre 2001. 

On y fait quoi?
On se promène d'une exposition à l'autre et on en apprend beaucoup sur les différentes époques du département des pompiers de New York, un des plus prestigieux du monde. Il y a également une chambre spécial où on reproduit un mini appartement avec de la fumée artificielle ainsi que des éclairages spectaculaire dans la section "éducation" pour les enfants d'âge scolaire jusqu'à 12 ans.

En bref
Le New York City Fire Museum est très intéressant. C'est une visite que je vous conseille si vous aimez en apprendre plus sur les moeurs de la ville. Les salles d'expositions sont bien conçues. Si vous êtes pompier vous-même ou que vous en connaissez un, c'est un must! Sinon, c'est un musée enrichissant, pas un incontournable cependant.

Coût d'entrée: 8$ pour les adultes. 5$ pour les étudiants / enfants de 12 ans et moins. Gratuit pour les enfants de moins de 2 ans. Prix spécial pour les groupes.

mercredi 31 août 2011

Tribute WTC

Tribute WTC
120 Liberty Street

C'est quoi?
Le Tribute WTC est un musée qui rend hommage au World Trade Center. À l'intérieur, on relate l'histoire de ces édifices, en s'attardant évidemment plus particulièrement aux attentats du 11 Septembre 2001 et ses conséquences. On y retrouve de nombreux objets qui ont été retirés des décombres. Notamment un habit de pompier, des ustensiles difformes, une poutre tordue, etc. Une série de témoignages sont également imprimés sur les murs (voir photo du haut), nous plongeant encore plus dans l'événement.

On y fait quoi?
Le musée nous propose plusieurs salles d'expositions. Elles sont toutes aussi intéressantes les unes des autres. De plus, il est possible de faire un tour audio, qui vous fera faire une visite guidée à l'extérieur du musée, aux alentours du site du World Trade Center le tout accompagné d'un guide audio via les écouteurs qu'on vous aura remis. De plus, il vous est possible de rencontrer une personne qui est un proche d'une victime et qui vous fera un tour guidé des environs, en vous racontant son histoire. Cette expérience se veut extrêmement touchante et enrichissante.

En bref
J'ai visité le musée à quelques reprises et chaque fois je suis toujours autant touché par les témoignages, les objets, les photos et vidéos qu'on y retrouve. À l'aube du dixième anniversaire des attentats du 11 Septembre 2001, une visite s'impose. Ce sont là quelques heures (1-2 maximum) qui sont bien investies. Vous ne regretterez pas votre visite au Tribute WTC et gageons que vous en vous souviendrez longtemps.

Pour plus d'informations: http://www.tributewtc.org
Prix d'entrée: 15$

mardi 30 août 2011

Tiles for America

Tiles for America
Au coin de 7th avenue et 11th street

C'est quoi?
C'est une grande muraille de petites tuiles de céramiques fabriquées par des gens à travers le monde. Dans la foulée des événements du 11 Septembre 2001, les "studios" de céramiques de partout dans le monde ont décidé de créer ces tuiles afin de souligner le patriotisme, le courage, l'unité, qui émanent de la ville après les attentats. Chaque tuile représente l'état d'esprit de son créateur face à la tragédie et démontre toute la vague de sympathie et d'union qui a déferlée sur New York. 

On y fait quoi?
Lorsque vous êtes devant cette grande muraille, vous commencez à regarder une tuile, puis une autre et encore une autre. Au bout de quelques minutes, vous vous êtes déplacés le long de la clôture sans vous en rendre compte tellement les tuiles sont à la fois si simple et si porteuse d'espoir. On s'y recueille et on admire l'esprit d'unité qui habite les Américains depuis le 11 Septembre 2001. 

En bref
Tiles for America n'est pas vraiment répertorié comme étant une attraction à ne pas manquer. Cependant, si vous êtes à proximité, je vous conseille d'y passer quelques minutes. Il y a dans ces tuiles de véritables moments touchants. Même si ce n'est pas véritablement un "must", il vaut la peine d'y faire un tour.


mercredi 24 août 2011

Charging Bull

Charging Bull
Bowling Green Park

C'est quoi?
Le taureau de Wall Street est une sculpture en bronze, réalisée par Arturo Di Modica. Elle fut installée en face de la bourse de New York après le crash boursier de 1987 et ce, sans avoir obtenu une autorisation de la ville. Quelques jours après son installation illégale, la statue fut déplacée à son endroit actuel. Elle se veut le symbole de la prospérité et de l'optimisme financier. Bien que le gigantesque taureau ne faisait pas l'unanimité au départ, il fut rapidement considéré comme une attraction touristique importante de Manhattan.

On y fait quoi?
Le taureau est l'une des attractions les plus photographiées de New York. Alors, une petite photo vous offrira un souvenir de plus de votre visite. Cependant, il faut souvent être patient pour avoir ses quelques secondes pour la photo aux côtés du taureau, tant l'achalandage se veut élevé par moment. La légende raconte également que si vous osez poser votre main sur un testicule du taureau, vous aurez de la chance monétairement. L'auteur de ces lignes ne l'a pas encore essayé.

En bref
Le Charging Bull de Wall Street est une attraction fort populaire à New York. Si vous passez dans le coin, en visitant le Financial District, allez le voir, simplement pour avoir votre photo. Cependant, si ce n'est pas dans votre itinéraire, vous ne perdrez rien en ne voyant pas ce taureau aux allures agressives.

lundi 22 août 2011

Grant's tomb

Grant's Tomb
Riverside Drive et 122nd

C'est quoi?
Il s'agit d'un mausolée où se retrouve le corps du Général Grant, qui fut l'un des principaux participants à la guerre de sécession. Il fut également le 18ième président des États-Unis. Le bâtiment a été achevé en 1897. À la cérémonie d'ouverture, presque autant de personnes étaient présentes que lors de la grande marche funéraire qui a eu lieu une douzaine d'années plus tôt à la mort du général, sois près d'un million de personnes.

On y fait quoi?
On peut accéder au bâtiment pour une visite sept jours par semaine. Sinon, simplement de passer sur le terrain peut s'avérer intéressant, simplement pour admirer l'architecture du bâtiment ou encore pour repenser à l'histoire que renferme ce lieu.

En bref
La Grant's Tomb n'est pas un incontournable de New York. Cependant, si vous décidez d'aller visiter l'Université Columbia et que vous vous promenez dans le Riverside Park, il peut s'avérer un arrêt intéressant. Je ne suis pas allé visiter l'intérieur, mais cela me semble tout de même être une visite enrichissante.

dimanche 21 août 2011

St. Paul's Chapel

St. Paul's Chapel
209 Broadway

C'est quoi?
La chapelle St-Paul est le plus ancien édifice public de New York qui est en usage continuel depuis sa création. Elle fût bâtie entre 1764-1766 et elle a survécu au terrible incendie qui a ravagé une bonne partie du sud de l'île de Manhattan, en 1776. Selon l'histoire, les habitants du coin ont réussi à préserver leur église en utilisant l'eau du fleuve Hudson. La Trinity Curch, située quelques coins de rue plus loin, n'a pas eu cette chance et fut détruite par le feu. Plus récemment, la petite chapelle St-Paul, bien qu'à proximité du World Trade Center, résiste à la chute des tours et ses débris. Elle fut ensevelie sous la poussière et les arbres. Pourtant, aucun vitrail n'a été fracassé. Dans les jours qui ont suivi, la chapelle servit de lieu de rassemblement pour les pompiers, les volontaires et les secouristes qui travaillent à Ground Zero. Depuis, un mémorial a été ouvert dans la chapelle et on y présente des éléments reçus via les nombreuses donations qui ont été faites suite au 11 septembre 2001. 

On y fait quoi?
Concrètement, l'église sert encore à sa première vocation. Cependant, elle accepte tous les visiteurs qui désirent venir admirer l'intérieur et l'immensité de l'hommage rendu aux victimes et travailleurs. 

En bref
Perdue au milieu des gratte-ciels du lower manhattan, la chapelle St-Paul passerait inaperçue pour la plupart des gens. Par contre, elle vaut le détour ne serait-ce que pour se recueillir quelques instants en repensant aux tristes événements qui ont eu lieu le 11 septembre 2001, à deux pas de là. Il est impossible de ne pas être impressionné de la solidité de cette construction qui a survécu à deux terribles incidents depuis sa construction, il y a près de 250 ans maintenant.

dimanche 7 août 2011

Madison Square Park

Madison Square Park
Coin de la 5th avenue et 26th street

C'est quoi?
Le Madison Square Park est un parc public de New York, qui est très fréquenté par les travailleurs new yorkais du quartier du Flatiron. Depuis 1686, le parc a eu différentes fonctions. Notamment, entre 1794 et 1797, l'endroit servi de cimetière. Le parc fut aussi terre d'accueil d'un arsenal au début des années 1800. Cet arsenal fut transformé ensuite en maison de correction. À la suite d'un incendie en 1839, le bâtiment fut détruit. Le parc en tant que tel fut officiellement inauguré en 1847. 

On y fait quoi?
La plupart des espaces gazonnés sont accessibles au public. Au nord-est du parc, un espace de jeu est réservé aux enfants. Dans l'ouest, il y a un parc à chien, où l'on peut laisser son chien s'y promener sans laisse. Il y a beaucoup de place pour y faire des pic-nic l'été. De plus, le parc est muni d'un réseau Wi-Fi gratuit. 

En bref
Le Madison Square Park est un endroit agréable où aller se reposer entre deux destinations plus éloignées par la marche. Ce n'est pas un parc à la réputation du Central Park, mais l'emplacement du parc est fort intéressant, avec vue sur le Flatiron Building et non loin de l'Empire State Building. Le parc vaut le détour pour quelques photos intéressantes, mais ne prévoyez pas trop de temps, on fait le tour rapidement.

mardi 2 août 2011

Limelight Marketplace

Limelight Marketplace
656, 6th avenue


On y vend quoi?
On y vend un peu de tout. Autant il y a des marchands de nourritures spécialisées, autant il y a des vêtements, des bijouteries, des produits de beauté. Bref, on y vend tout ce qu'on vend habituellement dans un centre d'achat "ordinaire". Même si celui-ci n'a rien d'ordinaire.

Combien ça coûte?
Étant donné qu'il s'agit d'un centre commercial, les prix varient.

Pourquoi aller au Limelight Marketplace?
Pour son histoire particulière. Le Limelight de New York est un marché qui a pour particularité d'avoir sa niche dans une ancienne église qui a été rénovée depuis. En fait, l'église en question avait déjà eu une autre vocation loin de son utilité première : elle a longtemps été une boîte de nuit et ce, pendant plusieurs décennies. La boîte de nuit a été fermée en 2007. Depuis mai 2010, il s'agit d'un petit centre commercial. À l'intérieur tout a été re-décoré au style super moderne, mais en gardent les vitraux originaux ce qui rend le tout encore plus impressionnant à regarder.

Pommes Frites

Pommes Frites
128 Macdougal Street

On y mange quoi?
Le nom le dit, chez Pommes Frites, la spécialité ce sont les patates frites. Sur le menu, on a le choix de plus d'une vingtaine de sortes de sauces différentes, pour accompagner vos frites selon votre goût. De plus, c'est l'un des rares endroits à l'extérieur du Québec qui servent de la poutine. Et si vous voulez mon humble avis, cette poutine est meilleure que celle de bien des restaurants québécois. Ce n'est pas peu dire.

Combien ça coûte?
Dépendant du format que vous choisissez, votre plat de frites coûtera entre 4,50$ et 7,75$. La poutine est offerte en trois formats, entre 5,50$ et 11$.

En général
Le petit restaurant Pommes Frites passe facilement inaperçu sur la 2nd avenue tellement l'endroit est étroit et peu profond. Mais c'est exactement ce qui fait son charme. Vous entrez dans le minuscule endroit et les propriétaires sont toujours présents pour vous servir ou encore en train de préparer des frites et des sauces pour la journée. Personnellement, j'y vais pour la poutine, mais de nombreux new-yorkais se rendent au comptoir rapide qui donne sur la rue pour se prendre un cône de frites. Donc pas de craintes, cet endroit, malgré son air quelque peu délabré, est connu et aimé des résidents de la ville, ce qui est toujours une bonne chose.

Grand Central Terminal

Grand Central Terminal
Angles de 42nd street et Park avenue

C'est quoi?
Le Grand Central Terminal (aussi appelé Grand Central Station) est comme son nom l'indique, la gare ferroviaire centrale de la ville de New York. C'est le lieu névralgique de tout le transport en commun sur rail des environs. Depuis quelques années, le terminal abrite également les trains de banlieue de la Metro-North Commuter Railroad Company, qui exploite plusieurs lignes desservant les comtés de Westchester, Putnam, and Dutchess dans l’État de New York, ainsi que ceux de Fairfield et New Haven dans le Connecticut. Il dessert plus de 130 000 passagers par jour. Il fut ouvert officiellement en 1871 et a depuis subit plusieurs rénovations. 

On y fait quoi?
Si on n'a pas à y passer à travers notre voyage en transport en commun, on peut se rendre à la gare centrale de New York simplement pour admirer la décoration et l'architecture intérieure. Aussi, il y a le Oyster Bar, un bar à huîtres et fruits de mer (en majorité), qui est très recherché par les amateurs. Également, il y a la Whispering Gallery, un endroit situé à la hauteur des restaurants, tout près du bar à huîtres, où l'on peut s'installer chacun de notre côté du mur, chuchoter et entendre l'autre, dû à l'acoustique particulière de l'endroit.

En bref
Pour conclure, le Grand Central Terminal est un endroit magnifique, tant pour les voyageurs que pour les touristes  qui s'y arrêtent quelques minutes. On peut admirer l'architecture et la décoration, mais il faut voir ce terminal aux heures de pointes pour voir l'effervescence qui l'habite alors que tous et chacun courent dans toutes les directions possibles pour ne pas manquer le départ de leur train ou métro. 

dimanche 24 juillet 2011

Ground Zero

Ground Zero
Vesey St. et Church St.
Image credit: Joe Woolhead 
Courtesy of: Silverstein Properties 
Taken: June 07, 2011
This image appears in the WTC Site - Overview set in the Construction gallery


C'est quoi?
C'est l'endroit où se dressaient, jusqu'au 11 septembre 2001, les tours jumelles du World Trade Center. Très rapidement après les attentats, l'expression Ground Zero est devenue la façon de désigner cet énorme vide laissé par les tours disparues. Entre les années 2004 et 2013 (fin prévue des constructions), le site se reconstruit avec notamment le nouveau 7 World Trade Center, en 2006. Le 11 septembre 2011, pour commémorer le dixième anniversaire de l'attaque, un mémorial a été dévoilé à la mémoire des victimes. Ce fut un grandiose projet pour la ville de New York. On y retrouve entre autres deux énormes fontaines où s'élevaient hélas les deux célèbres tours. Le mémorial est ouvert au grand public depuis le 12 septembre 2011. 

On y fait quoi?
Lorsque l'on se rend à Ground Zero, c'est pour d'abord constater l'ampleur des attaques qui ont eu lieu en ce jour du 11 septembre 2001. On ne peut pas avoir un pincement au coeur en regardant le vide (de moins en moins vide avec les nouvelles constructions) qu'a laissé cet événement. On s'y rend également pour observer les nouveaux projets qui avancent et ainsi contempler l'architecture impressionnante de la Freedom Tower (projet principal de la reconstruction). Aux alentours, on peut se rendre au Tribute WTC qui est un musée qui relate l'histoire du WTC avant, pendant et après les attentats. 

En bref
Depuis ce jour du 11 septembre 2001, le lieu appelé Ground Zero est devenu un lieu de recueillement pour plusieurs. Le détour vaut certainement le coup. Certains vous diront qu'il n'y a rien à voir, que ce n'est qu'un trou en construction. Je vous dirai que simplement pour l'empreinte historique qu'a ce lieu, il vaut le déplacement. C'est sûr, on n'y passe pas un après-midi complet, mais au moins quelques moments, pour voir l'immensité des conséquences des attentats, et de la reconstruction. C'est à voir. 

Columbia University

Columbia University
535 West 116th street

C'est quoi?
La Columbia University est une université privé parmi les plus prestigieuses des États-Unis, mais assurément la plus reconnue de New York. Elle fut fondée en 1754. Chaque année, c'est plus de 25 000 étudiants qui s'y rendent pour compléter leurs études supérieures. Parmi ses plus célèbres étudiants, on note entre autres, le président américain Barack Obama. Elle compte différents campus, mais le plus connu est celui de Morningside Heigthts, situé au nord-ouest de l'île de Manhattan. Elle compte vingt-cinq bibliothèques, qui contiennent en tout plus de huit millions de livres. 

On y fait quoi?
En tant que visiteur, on ne peut qu'admirer l'architecture des bâtisses et repenser à l'histoire que renferment les murs de l'université. On peut se promener un peu partout sur le campus et vivre à notre façon la vie universitaire de Columbia. Cependant, pour accéder à l'intérieur, ça prend une carte d'identification de l'Université, ou être avec quelqu'un qui a une carte. 

En bref
L'Université Columbia est un autre endroit que j'aime visiter à New York simplement pour la beauté des bâtiments et la quiétude d'un campus universitaire. Bien qu'éloignée des attractions principales, l'Université vaut tout de même le détour, en plus que vous aurez l'occasion d'aller faire un tour dans le Riverside Park situé sur le bord de l'Hudson River.

lundi 4 juillet 2011

Bryant Park

Bryant Park
(entre W 40th/5th avenue et W 42nd et 6th avenue)

C'est quoi?
Le Bryant Park est un petit parc tout à fait charmant, situé à deux pas de Times Square, mais à mille lieux de son effervescence. Il est adjacent à la New York Public Library. L'été, des concerts s'y donnent occasionnellement et l'hiver, une patinoire y est installée. Ce parc public fut ouvert aussi tôt qu'en 1843 mais nommé Bryant qu'en 1884, en l'honneur du poète William Cullen Bryant. 

On y fait quoi?
Les new-yorkais s'y rendent essentiellement pour s'y reposer, prendre le lunch, lire un livre, prendre un café entre amis, etc. Cependant, il y a une tonne d'événements qui s'y passent à chaque année et je vous invite fortement à consulter le site web officiel du Bryant Park pour en connaître le calendrier. Pour les enfants, il y a un carrousel, lequel coûte 2.00$ par entrée.

En bref
À chaque fois que je vais à New York, je me rends au Bryant Park. C'est un petit havre de paix dans Midtown, qui est le plus important quartier des affaires de New York. Il vaut vraiment le détour, que ce soit pour admirer ses fleurs, admirer la vue sur l'Empire State Building que l'on a en levant un peu les yeux vers le sud, y siroter un café ou encore faire un tour de patins en hiver. Vous avez l'opportunité d'y faire un arrêt de quelques minutes ou d'y passer plus de temps, à votre guise.

mardi 14 juin 2011

Abercrombie & Fitch

Abercrombie & Fitch
720 Fifth Avenue

On y vend quoi?
La marque Abercrombie & Fitch vend des vêtements hommes/femmes (et même enfants, mais dans certaines boutiques seulement) de type décontracté, mais très "fashion". Le look "collégien/universitaire" prime et c'est la clientèle visée. On y retrouve donc des vêtements confortables, pour la fin de semaine, mais qui sont ajustés et qui suivent les toutes dernières tendances.

Combien ça coûte?
Abercrombie est reconnu pour être assez dispendieux. Les vêtements sont moins chers que chez Lacoste par exemple, mais il n'est pas rare de devoir débourser une cinquantaine de dollars (américains) pour un t-shirt qui nous semble bien simple. Cependant, oui le client paie pour la marque, mais les vêtements sont de très bonne qualité et surtout, durable. Donc oui, ce n'est pas toujours abordable comme on l'aimerait, mais c'est de la qualité. 

Pourquoi aller chez Abercrombie & Fitch?
D'abord, il faut se rendre au magasin de la 5ième avenue (il y en a un autre dans le South Street Seaport). Le magasin est fait en hauteur, sur quatre étages. Même si vous ne connaissez pas la marque, si ce type de vêtement vous intéresse et que les foules ne vous font pas peur, il faut s'y rendre simplement pour vivre l'expérience et l'hystérie des clients qui y entrent. Il fait très sombre, la musique est (trop?) forte et le parfum Abercrombie peut être senti à un coin de rue. De plus, deux mannequins (souvent un masculin et un féminin) nous accueillent dans l'entrée du magasin. Ils sont là pour ça... et prendre des photos avec vous! C'est ça aussi qui fait la particularité de la marque : l'expérience de magasinage hors du commun.

St. Patrick's Cathedral

St. Patrick's Cathedral
460 Madison Avenue (façade sur 5th avenue)

C'est quoi?
La St. Patrick's Cathedral est un chef d'oeuvre architectural du 19ième siècle. Construite entre les années 1853 et 1878, elle se distingue toujours au beau milieu des gratte-ciel du Midtown. Elle accueille chaque année environ 5,5 millions de visiteurs. Les magnifiques vitraux ont été réalisés par Paul Vincent Woodroffe.

On y fait quoi?
En tant que touriste, on y va essentiellement pour admirer la beauté tant intérieure qu'extérieure et pour s'y recueillir, ce qui devient une expérience intéressante, quand on réalise l'Histoire de cette cathédrale.

En bref
La cathédrale est selon moi un incontournable d'une visite à New York. Elle est située sur la 5th avenue, non loin de Times Square, en face du Rockefeller Center et tout près de Central Park. Croyant ou non, elle vaut le détour! 

Radio City Music Hall

Radio City Music Hall
1260 6th avenue

C'est quoi?
Le Radio City Music Hall est une salle de spectacle comprise dans le complexe du Rockefeller Center. La salle fut ouverte au public en décembre 1932. Un premier film fut présenté au RCMH en janvier 1933. À chaque année à Noël, le Radio City Christmas Spectacular, l'un des spectacles les plus regardés aux États-Unis, est présenté dans la salle comptant 5933 places assises. On y présente de nombreux événements dont les Grammy Awards et les MTV Music Awards.

On y fait quoi?
On s'y rend pour assister à différents spectacles. La plupart des événements sont musicaux. Quelques événements sportifs, des spectacles à caractères familiaux, de la gymnastique sont également présentés à l'occasion.

En bref
Le Radio City Music Hall est une salle mythique de New York et même des États-Unis. Je n'ai jamais eu l'occasion d'y entrer, mais je peux quand même suggérer à quiconque d'aller y voir un événement un jour. Vous pourrez ainsi dire à qui veut l'entendre que vous avez assister à un spectacle au fameux Radio City Music Hall.

Washington Square Park

Washington Square Park
1 5th avenue

C'est quoi?
Le Washington Square Park est un parc public situé au sud de l'île de Manhattan. Dans le paisible Greenwich Village, le parc est tout près de l'Université de New York et est donc fréquenté par plusieurs étudiants. Il fut réalisé en 1826, sur un ancien cimetière. Le parc est équipé de jeux d'échecs où s'affrontent des joueurs, souvent devant un large public. Plusieurs musiciens s'y installent également pour jouer de leur instrument. L'arc qui marque l'entrée du parc est dédiée à George Washington. Elle fut érigée en 1895, pour célébrer le 100ième anniversaire de l'inauguration de New York par ce même Washington. 

On y fait quoi?
Par les journées chaudes, on s'y prélasse, on se promène dans le parc en écoutant les musiciens, en regardant les artistes, ou encore on peut s'apporter un lunch et le manger sur un des nombreux bancs du parc, tout près de la fontaine centrale. Les new yorkais viennent promener leur chien ou les faire jouer dans le parc à chien, à l'intérieur même du Washington Sq. Park.

En bref
En allant à New York, si vous désirez aller visiter le Greenwich Village, l'arrêt au Washington Square Park vaut le détour, ne serait-ce que pour observer les new yorkais dans leur quotidien. De plus, c'est le point de départ de la 5th avenue et en se dirigeant vers le nord, on croisera plusieurs attractions telles le Woolworth Building, le Flatiron Building, l'Empire State Building, Bryant Park, etc.

lundi 13 juin 2011

Brooklyn Bridge Park

Brooklyn Bridge Park

C'est quoi?
Le Brooklyn Bridge Park est un parc public qui est présentement en construction (été 2011), mais qui est tout de même accessible au public. Plusieurs new-yorkais s'y rendent pour promener leur chien sur le bord de l'eau, ou encore aller prendre une crème glacée au Brooklyn Ice Cream Factory, juste à côté. La vue sur Manhattan est superbe et il fait toujours bon aller s'y promener en appréciant la quiétude de l'endroit.

On y fait quoi?
Essentiellement, on se promène, on prend des photos et on admire la vue splendide sur Manhattan et le Brooklyn Bridge. On peut aussi aller déguster une crème glacée tout près. 

En bref
Accessible facilement par le transport en commun, le Brooklyn Bridge Park est un lieu intéressant à visiter en complément à votre voyage. Méconnu du public, l'endroit gagne à être connu tant il est agréable à visiter. Il vaut certainement le détour ! 

dimanche 12 juin 2011

Brooklyn Bridge

Brooklyn Bridge

C'est quoi?
Le pont de Brooklyn est l'un des plus vieux ponts suspendus des États-Unis. Il relie, par-dessus la East River, les berges de Manhattan et de Brooklyn. Il a nécessité 14 ans de travaux et fut finalement ouvert au public en 1883. Le pont est à deux étages : celui du bas pour les voitures et celui du haut, dans le milieu, pour les cyclistes, patineurs et piétons, qui se partagent deux voies bien distinctes sur la chaussée.

On y fait quoi?
À pieds, en vélo ou en patin à roues alignées, on peut traverser les deux kilomètres qui séparent les deux rives ou bien se balader jusqu'à la première structure afin d'observer l'île de Manhattan d'un différent point de vue et admirer l'architecture impressionnante de ce pont qui ne l'oublions pas, fêtera bientôt ses 130 années d'existence ! En voiture, on brave la circulation lourde pour pouvoir dire une fois dans sa vie : J'ai roulé sur le pont de brooklyn ! 

En bref
Le pont de Brooklyn est l'une des attractions incontournables de New York. Au même titre que la Statue de la Liberté, Central Park et Times Square. À voir absolument, si ce n'est pour le fouler à pieds, au moins passer à proximité pour l'admirer.