lundi 19 décembre 2011

Pourquoi New York?

Drapeau de la ville de New York
Plusieurs personnes me posent souvent la question: pourquoi ta passion pour New York? D'où vient-elle? Pourquoi cette ville-là et pas une autre? J'avoue que cette question mérite d'être posée. Quand quelqu'un a une passion pour quelque chose, on se demande quelles sont les origines de cet intérêt si marqué. Alors que depuis près d'un an, je vous transmet ici mes connaissances (et donc ma passion) sur cette mégapole américaine, je crois qu'il est venu le temps pour moi de vous expliquer d'où provient mon attachement à New York.

Avant le 11 septembre 2001
Âgé de 16 ans en septembre 2001, j'entame mon secondaire cinq. Cette année importante dans une vie incluait pour les élèves de mon groupe, un voyage culturel à New York, en novembre 2001. J'étais extrêmement content d'avoir la chance de visiter la ville, mais je n'y connaissais rien. Mis à part bien sûr la Statue de la Liberté et le film Home Alone 2 : Lost in New York. Je n'avais aucune connaissance générale sur New York. Le matin du 11 septembre 2001, je me rends dans ma classe de musique (le groupe avec qui je dois quitter pour le voyage un mois plus tard) et j'apprend à mon enseignante ce qui se passe, en ne sachant pas du tout la portée de mes paroles et des événements là-bas. 

Cet après-midi-là, je me rend chez mon ami et nous regardons les nouvelles. Et c'est là mon premier vrai contact. J'ai découvert la grandiosité de la ville. Oui, il se passait un terrible événement, mais d'un autre côté, je faisais la connaissance avec ce qui deviendra plus tard ma passion.

Mon premier voyage
La première fois j'y ai mis les pieds, c'était en avril 2002. Et là, ce fut le coup de foudre. Je suis tombé sous le charme de l'immensité de la ville. Tout est si grand, si démesuré. Jusqu'alors, je pensais que Montréal était une grande ville. Quand j'ai vu l'étendu de Manhattan et les environs du haut de l'Empire State Building, j'ai compris ce qu'était une grosse ville. Il s'agissait d'une visite accompagnée par un guide alors j'ai pu avoir un superbe aperçu de toutes les principales attractions de New York. En se promenant à Times Square le soir vers 23h et y voir des milliers de personnes et toutes les lumières qui nous font presque croire qu'il est midi, c'est impressionnant quand on n'a jamais goûté à cette effervescence. En rentrant à Montréal, je sentais bien que ce n'était pas la dernière fois que j'y mettais les pieds.

Par la suite...
Après ce voyage, j'ai pris de plus en plus d'informations sur la ville pour la prochaine fois où j'aurais la chance d'y aller. Il s'est passé quatre ans avant que j'y retourne, attendant d'avoir l'âge légal aux États-Unis. J'y suis donc retourné avec un ami l'été de nos vingt-et-un ans. Ce voyage a simplement confirmé mon attachement à la ville de New York. En revenant au Québec, j'ai déjà commencé à faire des recherches pour les prochains voyages que j'allais faire dans la mégapole américaine, car je savais bien que j'y retournerais. Et entre chaque voyage, je m'informe sur les choses que je n'ai pas encore vu, sur des petites trouvailles, sur des restaurants à découvrir, etc. Bref, je ne veux pas faire toujours les mêmes choses, le même voyage et c'est ça qui est intéressant à New York: il y a tant à découvrir qu'on ne se lasse jamais.

Lors d'un voyage, pour le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, je voulais immortaliser ma passion. La meilleure façon que j'ai trouvé de le faire, c'est en me faisant tatouer un "skyline" de New York, incluant les tours du World Trade Center car c'est là que ma passion est née, comme je vous le disais plus haut. Et qui de mieux qu'un New Yorkais pour tatouer la ville de New York sur quelqu'un. C'est ainsi que je me suis rendu au Red Rocket Tattoo à Manhattan pour m'y faire apposer cette image permanente sur mon épaule.

En bref, pourquoi New York : À cause de la grandiosité de la ville; à cause de l'effervescence qui y règne; parce qu'à chaque visite, quelque chose de nouveau à découvrir; parce que les New Yorkais, contrairement aux croyances populaires, sont très sympathiques et fraternels, même avec les touristes ;  parce que l'architecture est magnifique ; parce que même après une dizaine de visites, j'ai toujours envie d'y retourner.

Pour tout ça, New York.